Martinot plus vite et sans faute

Après un soleil de plomb, samedi, le concours de saut d’obstacles (CSO) de Thiers, organisé par la Société hippique rurale et humaine (SHRH) du Puy-de-Dôme, c’est une pluie diluvienne qui a accompagné la deuxième partie, hier, dimanche.
Le jeune Bourguignon, Jean-Michel Martinot, montant Suze Merzé, a remporté avec brio la B1, qualificative pour le championnat de France. Si le soleil des jours derniers avait bien asséché le terrain d’Iloa, la pluie l’avait rendu relativement glissant. Cette nouvelle donnée a procuré quelques désagréments tout en augmentant l’intérêt du spectacle. On ne peut pas tout avoir !
La matinée débutait par une C3 remportée par Patrice Goddon montant Sweet Alice. Il a ainsi devancé Stéphanie Tatry et Tulipe des Douards (deuxièmes) et Christian Mallinjoud montant Sarrasin (troisième). Huit cavaliers était qualifiés au barrage, six d’entre eux réalisant le double sans-faute. La D2, servant de support au prix du Conseil municipal, se disputait sur un barème A au chrono. Ils étaient 65 partants pour cette épreuve qualificative du championnat d’Auvergne, qui a vu 18 sans-faute et 17 classés. Maurine Phélouzat, montant Kerballa II, s’y est imposée. Elle a devancé Séverine Maurin, montant Roméo des Henrys (deuxième), et Pierre Ramillien, montant Prince Fleuri.
La B3 revenait à Didier Cosson et Rinaldo II, devant Michel Etien, montant Axel Préal (deuxième) et Françoise Laporte sur Trinitro (troisième). Ils étaient 12 couples à accéder à la deuxième phase et sept à réaliser un sans-faute dans ce barrage.

Trois sans-faute
Mais on attendait surtout la B1 de l’après-midi qui eut les « honneurs » d’un ciel déchaîné pour l’occasion. Jean-François Chadeyras, le chef de piste, avait choisi de privilégier « le pilotage » par rapport aux cotes. Option judicieuse compte tenu de l’observation de la B2 de la veille et de la qualité du terrain. Le résultat fut d’ailleurs conforme aux espérances, les fautes se répartissant sur l’ensemble des obstacles. Les distances se rapprochant en milieu de saison et plus spécialement sur les fins de parcours, rien n’était gagné jusqu’au dernier obstacle.
D’autant que la dernière ligne, avec un bel oxer et un droit en direction du paddock, ne facilitait en rien la tâche des chevaux à l’attention très sollicité sur tout le parcours.
Ils furent donc trois couples seulement à vaincre l’ensemble des difficultés pour en découdre au barrage. Claude Perreau et Syrie de Thurin, qui avaient brillamment remportés la B2 open, durent s’incliner avec un barrage catastrophique (12 points). L’Auvergnat Michel Chambon et Quechua II, soutenus par un public plutôt rare, signait un magnifique sans-faute.
C’était sans compter avec l’audace de Jean-Michel Martinot et la qualité de Suze de Merzé qui prenait trois secondes au couple local. La journée se terminait sur une C1 remportée par A. Lourdin sur Nila du Forez.
On retrouvera l’équipe de la SHRH, les 13 et 14 juillet, à Châtel-Guyon.

  • Nos partenaires

    logo-lambey meyer-selles logo-samshied logo-horse-travel logo-burattau