Belles expériences internationales pour J.-M. Martinot

16 octobre 2007- Le Journal de Saône & Loire
Le cavalier clunisois Jean-Michel Martinot a retrouvé cette saison son cheval Fidélio du Donjon, après un arrêt de trois ans en raison d’une blessure, et le fils du crack If de Merzé a montré au fil des concours qu’il était de nouveau prêt à se distinguer au plus haut niveau.

Après un premier résultat encourageant acquis sur le terrain voisin du haras de Cluny au mois de mai (quatrième place dans le Grand Prix Pro 1), la première victoire n’allait pas tarder à arriver, obtenue dans le Grand Prix du CSI de Lons-le-Saunier, devant un certain Éric Navet, montant Hym d’Isigny. Une semaine plus tard, Fidélio réalisait un sans-faute au Grand Prix Pro 1 de Franconville, classé 10e.
Au vu de ces bonnes performances, Jean-Michel Martinot se voyait appeler par l’entraîneur national Gilles de Ballanda afin de représenter la France, au sein d’une équipe de cinq cavaliers, à deux étapes de la Super Ligue : les CSIO de Hickstead en Angleterre du 27 au 29 juillet, puis de Dublin en Irlande du 7 au 12 août. Fidélio du Donjon s’est classé dans différentes épreuves à 1,55 m et a terminé meilleur cheval français au Grand Prix de Dublin. Le cavalier clunisois a aussi concouru avec d’autres chevaux, obtenant une victoire avec Krishna à Dublin et une seconde place avec Cruise Town à Hickstead.
Du 29 août au 2 septembre, il a ensuite pris la direction de l’Espagne, pour participer au CSIO de Gijon. Fidélio, un peu fatigué, n’a pu se mêler à la lutte pour les places d’honneur, mais c’est de nouveau avec la jument Krishna que Jean-Michel montait sur la plus haute marche du podium, et à deux reprises dans des épreuves à 1,40 m.

« Ces participations à des grands concours internationaux à l’étranger, avec la confiance accordée par l’entraîneur national à de jeunes cavaliers, constituent une très bonne expérience, et on acquiert un métier énorme. Si l’on prend bien sûr aussi des claques, on se remet aussitôt dedans, et on progresse. »
A son programme de fin de saison, Jean-Michel Martinot a inscrit les concours indoor de Saint-Lô et de Caen, et il espère figurer parmi les six cavaliers français qui seront retenus pour le CSIO de Lyon fin octobre début novembre.

J.-C. Vouillon
© Le Journal de Saône-et-Loire

  • Nos partenaires

    logo-lambey meyer-selles logo-samshied logo-horse-travel logo-burattau