Retour au premier plan pour Fidélio et Martinot

17 juin 2007 – Cavadeos.com
Après une large domination étrangère, le CSI de Lons le Saunier s’est conclu par un tiercé français dans le Grand Prix Veolia Propreté.

Le couple bourguignon Jean-Michel Martinot/Fidélio du Donjon signe un retour gagnant dans cette compétition où il a fallu composer avec les caprices du ciel.

Ciel d’orage sur Montciel
Le cadre du CSI*** de Lons le Saunier sur les auteurs de la ville dans le parc verdoyant de Montciel est magnifique mais il s’accommode mal des aléas de la météo. Les violents orages du jeudi soir ayant malmené le terrain, les organisateurs décidaient de supprimer deux épreuves le vendredi après-midi. Une décision qui a permis de préserver les sols et même si la pluie a fait son retour pour la fin du Grand Prix, celui-ci a pu se courir dans de bonnes conditions. Les français jusqu’alors plus occupés à grogner sur ce que devrait faire l’organisateur qu’à gagner, ont pu y retrouver le chemin du succès.

Le Benelux en force
Les cavaliers belges sont toujours bien présents dans le concours jurassien et une fois de plus au pays de Rouget de l’Isle on a beaucoup entendu la Brabançonne ! En plus de jolis tirs groupés dans les épreuves du Circuit « Future Elite », Patrick Spits avec un superbe fils de Cento, Cento Lano ou Vincent Lambrecht avec un cheval au nom bien approprié ‘’ Orage’’ en ont été les artisans. Côté hollandais on remarquait la jeune Suzanne Teupper, deux fois victorieuse avec Riadne Velvet. Mais les deux épreuves majeures sont restées dans l’escarcelle des français.

La victoire d’un fidèle
Eric Navet avait donné le ton en remportant avec Hym d’Isigny l’épreuve majeure du samedi devant Jérôme Debas-Montagnier et Idem de B’Neville HN. Si l’étalon des Haras Nationaux sortait avec deux faute du Grand Prix, tout allait pour le mieux pour l’alezan du normand qui renouvelait son sans faute au barrage. Plus rapide que la petite Ice d’Ancoeur de Marie Pellegrin, le couple normand prenait une bonne option pour la victoire, les trois cavaliers étrangers qualifiés pour le barrage fautant tour à tour. Mais il fallait compter sur un habitué du concours qu’il fréquente presque en voisin venu de Cluny, Jean-Michel Martinot. Combinée à son aisance sur les barres, la classe de galop de Fidélio du Donjon, par If de Merzé et une jument issue d’une famille de bons gagnants en course, a parlé ! Cette victoire était d’autant plus teintée d’émotion que Fidélio du Donjon est resté éloigné des concours pendant plus de deux ans suite à différents ennuis dont une sévère tendinite.

Jocelyne Alligier
© 2007 Cavadeos.com

  • Nos partenaires

    logo-lambey meyer-selles logo-samshied logo-horse-travel logo-burattau