Jean-Michel Martinot a représenté la France à Zagreb

9 octobre 2006 – Le Journal de Saône & Loire
Appelé quelques jours plus tôt par l’entraîneur-adjoint national Laurent Elias, le cavalier clunisois Jean-Michel Martinot vient de participer, du 21 au 24 septembre, au concours international de saut d’obstacles de Zagreb, en Croatie, avec au programme une nouvelle manche de la coupe des Nations, disputée par équipes de quatre cavaliers. Les bons résultats obtenus cet été par Jean-Michel Martinot dans les différents CSI (notamment à Vichy, Dijon, Lons et Royan) ont évidemment compté pour la première sélection du Clunisois dans cette équipe de France représentant la 2e division, où le principe est de retenir les jeunes cavaliers de talent, appelés à atteindre un jour l’échelon supérieur.« C’est une formidable expérience, à la fois sportive et humaine, avec cette autre manière de concourir en compétition par équipes ».

Jean-Michel Martinot s’est rendu en Croatie (une véritable expédition soit dit en passant) avec trois chevaux (Gazou des Roches, Héroïne de Merzé, Hirsute Courcelle), en compagnie de Olivier Perreau (Roanne), Pierre-Alain Mortier (Lons-le-Saunier), Kévin Staut (Mulhouse) et Sylvain Montigny (Saint-Lo) : cinq cavaliers pour quatre places le jour de l’épreuve de la coupe des Nations, selon la règle connue de tous. Et c’est Sylvain Montigny qui est ainsi resté au bord du terrain. Au terme d’une lutte très serrée, l’équipe de France a pris la troisième place aux côtés de l’Autriche, derrière l’Allemagne et l’Irlande. Jean-Michel Martinot a participé à l’épreuve avec Héroïne de Merzé, et il s’est par ailleurs classé second à deux reprises dans les autres épreuves du long week-end, montant cette fois Hirsute Courcelle. Cette fin d’année, notre Clunisois se rendra au concours d’Aix-en-Provence et espère surtout obtenir sa qualification pour le CSI de Lyon en novembre, le seul « 5 étoiles » organisé en France, pour lequel seront retenus quinze cavaliers nationaux. Ses supporters se souviennent évidemment qu’il avait gagné une épreuve lors de l’édition 2005.

Et la saison prochaine se profile déjà bien sûr à l’horizon, au cours de laquelle Jean-Michel se fait une joie de retrouver Fidélio du Donjon, ce cheval de grande classe blessé au tendon voici deux ans, arrêté pendant toute une année et dont la remise au travail depuis ce printemps a donné pleine satisfaction. On le retrouvera bien sûr également avec Héroïne de Merzé, après la mise à la retraite désormais de son précédent cheval de tête Étoile de Merzé.

Jean-Claude Vouillon
© Le Journal de Saône-et-Loire

  • Nos partenaires

    logo-lambey meyer-selles logo-samshied logo-horse-travel logo-burattau